04 Avr

Emmanuelle BUREL et Jean-Philippe DRU étaient sur Vivre FM

#wearebbird, entrepriseadaptee, Non classé

Le 8 mars 2018, Emmanuelle BUREL et Jean-Philippe DRU, les dirigeants de Bbird sont passés sur la radio Vivre FM à l’occasion de l’émission mensuelle « ESAT EA c’est la vie » dans le cadre d’Emploi & Handicap.

Par téléphone avec Anne-Lise Farkoa et Benjamin Moreau, Emmanuelle et Jean-Philippe ont pu présenter Bbird comme agence de communication agréée entreprise adaptée. Ils étaient accompagnés de Gabrielle PORTNOI, fondatrice de l’entreprise adaptée La Manufacture Digitale, Céline DELCROIX, responsable communication du Réseau Gesat et Tristana Canaple, chef de projet solutions au sein du réseau Gesat.

A écouter ici : https://soundcloud.com/emmanuelle-burel/bbird-sur-vivre-fm/s-jPrSA

——————–

Retrouvez ci-dessous la retranscription synthétique de notre interview :

BBird

Journalistes et autres intervenants

– Aujourd’hui dans Emploi & Handicap, c’est le jour de notre rendez-vous mensuel « ESAT EA, c’est la vie ». EA ça veut dire entreprise adaptée je le précise. 

– Absolument, et aujourd’hui je vous propose qu’on s’intéresse aux structures qui ont choisi le secteur de la communication.

– Ça nous va bien ça. Communication on est en plein dedans !

[…]

– Alors on aura Gabrielle PORTNOI, qui est fondatrice de La Manufacture Digitale qui sera avec nous, Emmanuel Burel qui est dirigeante et directrice du développement et Jean-Philippe Dru, dirigeant et directeur artistique de l’EA BBird qui seront avec nous par téléphone. Et pour nous donner davantage d’informations sur toutes les activités de ces agences de communication pas tout à fait comme les autres Tristana Canaple, chef de projet solutions et Céline Delcroix, responsable communication du réseau GESAT seront avec nous dans le studio.

[…]

– Bonjour Tiatiana Canaple bonjour Céline Delcroix

– Bonjour

– Bonjour vous deux

– Merci d’être avec nous pour notre rendez-vous mensuel « ESAT EA c’est la vie ». Alors aujourd’hui on parle des agences de communication il il n’y en a pas tant que ça hein ?

– Effectivement il y en a une quinzaine qui sont référencées au niveau national donc c’est assez peu finalement et ce sont effectivement surtout des entreprises adaptées mais qui ensuite vont travailler en complémentarité avec des établissements et services d’aide par le travail (ESAT). Notamment par exemple sur l’organisation d’événements : on va voir des entreprises adaptées qui gèrent toute l’organisation et qui font appel à des ESAT pour par exemple le traiteur. Donc ils vont pouvoir travailler ensemble 

– Et là on va parler de deux vraiment de deux entreprises adaptées qui qui travaillent essentiellement dans les secteurs de la communication alors on en a une tout de suite normalement au téléphone. Alors bonjour Emmanuel BUREL ?

– Oui bonjour à tous

[…]

– Alors quelles sont les activités de l’entreprise adaptée BBIRD ? 

– Alors Bbird, c’est vraiment une agence de communication globale. Pour simplifier en fait, notre objectif c’est d’accompagner nos clients sur toutes les strates de leur communication. Donc ça va de la stratégie à la mise en place de tous les concepts qu’on peut leur proposer : du print, de la création …

[…]

– Donc c’est à dire que quand une entreprise ordinaire vient vous voir et vous demande par exemple ça va du logo jusqu’à la création d’un site internet c’est ça ?

– C’est ça exactement, ça va de la création des supports de communication, qu’on a l’habitude à tous de voir des plaquettes, des cartes de visite, des chemises tout ce qu’on peut imaginer d’imprimés. On fait aussi de l’organisation d’événements […] et puis du développement de sites internet donc ça va du site vitrine jusqu’à un site un peu plus complexe comme de l’intranet par exemple.

– Où est ce que vous êtes situés ?

– On est en Normandie, à Rouen.

– Et combien de personnes travaillent au sein de Bbird ? 

– Alors aujourd’hui nous sommes quatre.

– Ca fait combien de temps vous existez ?

– On s’est créé en avril et on a obtenu notre agrément en septembre 2017

[…]

– Alors pourquoi ce choix d’entreprise adaptée ?

– On a créé Bbird pour être une entreprise adaptée, pour être une agence de communication inclusive. On s’est rendu compte dans nos expériences passées qu’ il y avait encore quelques plusieurs freins. Par exemple dans notre région en Normandie, nous avions beaucoup de jeunes qui étaient diplômés, des demandeurs d’emploi qui étaient qualifiés sur les secteurs de la communication et du numérique mais qui ne trouvaient pas forcément d’emploi à cause de leur situation de handicap. On voulait faire notre part et apporter une réponse à ces personnes qui cherchaient à trouver un emploi dans une entreprise qui serait peut-être plus attentive à leurs besoins.

– Alors justement qu’est-ce que vous apportez de plus qu’une entreprise ordinaire ? Qu’est ce qu’une entreprise adaptée apporte de plus à personne qu’elle embauche ?

– Alors surtout ça va être de la flexibilité je pense, c’est-à-dire vraiment être à l’écoute et puis pouvoir aménager un poste, aménager des horaires également aménager nos projets auprès de nos clients en étant très transparent dès le début […]

– Alors vu de l’extérieur on a l’impression que le secteur de la communication c’est un secteur peut-être un petit peu stressant qui bouge beaucoup on a des délais à respecter. Est-ce que justement ce n’est pas trop stressant pour les personnes qui sont en situation de handicap ?

– Je pense que la communication, c’est vrai que le secteur donne l’image d’être souvent dans ce qu’on appelle des rushs, on doit être rapides, réactifs et oui des fois on doit rendre un projet pour le soir même mais avec de l’organisation on arrive toujours à prévoir. […]

–  Alors comment vous communiquez justement auprès des entreprises, est ce que vous le précisez que vous êtes une entreprise adaptée ? Est-ce que est ce que les entreprises ordinaires savent ce que c’est qu’une entreprise adaptée ou est-ce qu’il faut sans arrêt réexpliquer..?

– Chez Bbird, on communique tout le temps dessus, c’est à dire que quand on explique Bbird, l’agence de communication est indissociable en fait de notre agrément d’EA donc on l’explique toujours. Et c’est vrai qu’en fait on est installé dans un hôtel d’entreprises donc on est à côté de start-up en Normandie qui sont sur le secteur du numérique surtout donc les entreprises qui passent les 20 salariés très très vite et elles n’étaient, ne sont pas du tout au courant de leur obligation d’emploi par exemple donc on est là aussi pour leur expliquer leur obligation et ce que nous on fait derrière avec notre agrément.

– Voilà donc il y a encore beaucoup de sensibilisation à faire dans ce domaine

– Oh oui, je pense qu’il y a encore un peu de chemin à faire et puis c’est vrai que surtout les entreprises qui se créent et qui passent très vite les 20 salariés, elles ne se rendent pas forcément compte des obligations qu’elles peuvent avoir et elles ne savent vers qui se tourner donc il y a encore pas mal d’explications

[…]

– Céline, oui vous vouliez dire un petit mot?

– Je voulais juste réagir pour dire que le secteur de la communication vraiment se développe au niveau des entreprises adaptées avec lesquelles on a l’habitude de travailler au niveau du réseau GESAT.  C’est vrai que vous parliez de sensibilisation et nous au niveau du réseau GESAT on a ce travail là à faire justement. C’est vrai que on parle vraiment d’agence de communication avec tout le professionnalisme et les compétences d’une agence on va dire ordinaire. C’est effectivement, c’est les responsables et les chefs de projets qui gèrent l’organisation pour adapter les emplois du temps mais c’est vrai qu’après qu’en terme de rendu on est vraiment sur des qualités exactement similaires au milieu ordinaire.

[…] 

– Peut-être qu’ils peuvent juste un mot sur l’événement qu’ils doivent organiser des 16 et 17 mars à Rouen.

– On organise un hackathon justement autour du numérique et du handicap les 16 et 17 mars à Rouen. C’est le premier en Normandie sachant que le but en fait c’est de réunir une soixantaine de participants qui sont déjà inscrits et donc l’objectif pour les équipes c’est de développer un projet innovant et numérique sur la thématique du monde du travail et du handicap. Principalement sur l’utilisation des nouvelles technologies pour améliorer la sensibilisation au handicap des salariés

[…]

– Alors un dernier mot vos objectifs vos projets, pour les mois qui viennent ?

– Alors pour les deux semaines à venir déjà c’est le hackathon qui nous a quand même pris beaucoup de temps et d’énergie. Et après, l’idée c’est de continuer de nous développer, de continuer de recruter, de prendre des personnes en stage et puis pourquoi pas justement continuer ce genre d’événement pour parler autrement du handicap en fait et sensibiliser le grand public, les écoles et les entreprises, tous en même temps.

–  Voilà c’est important de continuer à dire qu’il faut sensibiliser, continuer à sensibiliser sans arrêt ne jamais se dire que tout est acquis. Merci beaucoup à tous les deux d’avoir été avec nous ce matin

– Merci à vous !

 

 

 

HandiHack et Bbird su… 12 mars 2018 La Chaine Normande é… 18 avril 2018