Handicap psychique, cognitif, mental… Mais quelles différences ?

 

Comme chaque année, le 2 avril s’est déroulée la journée de sensibilisation à l’autisme. A cette occasion, nous vous proposons d’en savoir plus sur ce handicap et aussi sur les différences entre handicap cognitif, psychique et mental.

En France, environ 700.000 personnes minimum, ont un Trouble du Spectre Autistique*

Au minimum, car le diagnostic de ce handicap étant assez difficile à poser, les spécialistes estiment que de nombreuses personnes sont autistes sans même le savoir.

Nous parlons de Trouble du Spectre Autistique (TSA) car l’autisme se représente sous plusieurs formes très différentes et se caractérise par :

  • des difficultés de communication,
  • des centres d’intérêt très restreints,
  • des gestes stéréotypés,
  • des hypers ou hyposensibilités.

Mais n’oublions pas que chaque personne avec un TSA est unique, comme chacun d’entre nous finalement.

Bien que les communications et les sensibilisations sur les Troubles du Spectre Autistique soient de plus en plus nombreuses, il est parfois difficile de les distinguer des autres handicaps, comme le handicap psychique et mental.

Faisons le point sur les trois familles de handicap les plus souvent confondues :

LE HANDICAP COGNITIF

Le handicap cognitif est dû à des dysfonctionnements des fonctions cognitives comme les troubles de l’attention, de l’adaptation aux changements, de la mémoire, les troubles Dys (comme la dyslexie et la dyspraxie), etc.  Les formes d’autisme, font parties de la famille du handicap cognitif.

LE HANDICAP PSYCHIQUE

Le handicap psychique est induit par des troubles psychiques invalidants, mais n’implique pas de déficience intellectuelle. C’est la possibilité d’utiliser les capacités intellectuelles qui est déficiente. Bipolarité, dépression, schizophrénie, TOC… sont des troubles invalidants, entrainant un handicap psychique.

LE HANDICAP MENTAL

Le handicap mental est caractérisé par une déficience intellectuelle permanente et durable, plus ou moins profonde et se traduit par des difficultés de réflexion, de conceptualisation, de communication et de prise de décision. La trisomie 21 est la forme la plus connue de handicap mental, et vient d’une anomalie chromosomique.

 

Maintenant que vous savez tout ça, testons vos connaissances !

  • Vrai ou faux : L’autisme est un handicap psychique.

Faux. Le handicap psychique est induit par des troubles psychiques invalidants, ce qui n’est pas le cas de l’autisme qui est dû à des dysfonctionnements des fonctions cognitives.

  • Vrai ou faux : L’autisme est un handicap et non une maladie.

Vrai. L’autisme n’est pas une maladie mais un handicap, car il s’agit d’un trouble du développement cognitif, présent dès la naissance. Il n’existe pas de traitement pour « guérir » l’autisme mais des aménagements spécifiques peuvent être mis en place pour compenser ce handicap au quotidien, à l’école ou encore au travail.

  • Vrai ou faux : Les difficultés de communication empêchent les personnes autistes à s’insérer dans le monde du travail.

Faux. Si la personne concernée le souhaite, il est important de sensibiliser les équipes à ce handicap afin d’en comprendre toutes les particularités. En sensibilisant et en communiquant librement, les personnes avec un TSA peuvent être de vrais atouts en entreprise !

L’agence Bbird vous propose de sensibiliser vos salariés à ces questions d’égalité professionnelle et de mixité : 

  • Autiste et alors ?  notre conférence en présentiel ou en distanciel pour en apprendre davantage sur l’autisme et savoir accueillir une personne autiste en entreprise.
  • Mosaïque, notre plateforme de gamification afin de sensibiliser de manière ludique : des modules spécifiques pour sensibiliser sur les différentes familles de handicap.
  • Visio sensi, notre jeu interactif pour sensibiliser de manière ludique par le biais de blind test, des découvertes de séries, de films, etc où les TSA sont largement abordés.

N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

* source autisme France, 2021